Mme Lee – la meilleure artiste culinaire coréenne au monde! :)

Dans la vie, il y a des rencontres qui sont précieuses et qui durent longtemps.

Elles commencent en douceur, comme une odeur de mystère, puis s’ancrent en soi plus profondément.

Habitant à Montreuil, j’ai longtemps été fascinée par la devanture violette d’un restaurant coréen, sans pourtant y rentrer. Pourtant, je ne pouvais m’empêcher, au moment de bifurquer en direction du métro, de tourner ma tête vers cette devanture, inlassablement, comme si elle m’appelait…

Résultat de recherche d'images pour "mme lee montreuil"Plusieurs mois plus tard (voire plus…), je finis enfin par y entrer, et je me suis alors trouvée dans un endroit magique, où les vibrations des oeuvres de M. Lee s’associaient à la cuisine empreinte de Nature de Mme Lee. Elle avait des plantes devant son restaurant, dont elle empruntait les feuilles pour parfumer sa nourriture. 

Au moment de servir les clients, elle expliquait quels étaient les ingrédients et à quels organes du corps ils bénéficiaient. Autant dire que je n’avais jamais vu cela, et surtout, que c’était le seul endroit où j’allais quand je décidais de prendre soin d’une santé trop négligée et d’un esprit qui avaient besoin de ralentir… J’ouvrais la porte du restaurant et expliquais à Mme Lee de quelle façon je me sentais, puis elle allait rejoindre ses fourneaux magiques et sa nourriture des plus délicieuses remplissait mon corps de contentement, car il savait qu’il avait enfin une nourriture adéquate qui lui disait “Cher corps, je te respecte et j’écoute tes messages; je décide de nous faire du bien”.

Le restaurant de Mme Lee était un restaurant où l’on se faisait du bien. 🙂 Indescriptible et chaleureux, empreint de bonnes ondes et de souvenirs…

La vie évolue comme les saisons… Ce restaurant n’est plus mais Mme Lee, devenue Eonnie (grande soeur), représente dans mon coeur, avec ses adorables enfants, ma famille de coeur coréenne. 🙂 Elle continue de faire des ateliers à Montreuil (c’est précieux, si vous avez la chance de l’attraper au vol 🙂 ).

J’ai appris bien des choses au contact de cette famille (et j’ai encore tellement à apprendre). J’espère avoir aussi apporté un peu de sucre et d’amour, tellement j’en ai reçu de leur part. Eonnie est pour moi une magicienne poétesse de la nourriture, avec un coeur de bossal… A toujours vouloir donner sa chance à autrui et mettre pleinement en oeuvre le potentiel de chacun.

C’est grâce à elle que j’ai appris à cuisiner avec autant d’amour. Certes, je n’égale en rien les 1% de sa sublime cuisine, par contre, je ne mets plus d’alarme au feu et je n’ai plus à rougir de ma cuisine. Elle m’a appris à apprivoiser les grands couteaux, les flammes du fourneau, mais aussi à me concentrer davantage. Elle m’encourage en me disant que tout le monde mange (c’est un métier sans chômage réel si on le prend de ce point de vue), et surtout, que la nourriture représente notre médicament naturel pour vivre au moins centenaire. 🙂

Image may contain: foodDans la nature, on trouve de tout. En fait, Eonnie me disait toujours de bien goûter sa cuisine car c’est le 1er pas pour bien cuisiner: avoir le goût de la cuisine d’une mère. Elle m’encourage ainsi à plonger dans mes racines mauriciennes et à puiser et créer mes propres couleurs une fois après avoir intégré le goût de ces cuisines. Et c’est vrai… Tout comme les odeurs, quoi d’autres que le goût nous donne tant de nostalgie et d’envie?

Personnellement, même si Eonnie n’est pas ma maman physique, je sais que quand je n’ai pas mangé sa cuisine depuis longtemps, elle me manque comme la cuisine d’une mère. Je suis née en France de parents mauriciens (et j’adore Maurice). Etrangement… je ressens souvent le han (nostalgie) profondément… Comment cela se fait-il? Je ne suis pas coréenne (d’autant plus que la langue coréenne me résiste et vice versa… pour le moment!) mais je sens que la famille Lee n’y est pas pour rien. Je les aime profondément et m’y suis beaucoup attachée. De près ou de loin, je sens qu’ils continueront à me nourrir et me manqueront si l’on s’éloignait, mais j’éprouve une profonde reconnaissance à les connaître et à avoir eu le privilège de les avoir dans ma vie.

En tout cas, j’ai mille et une images en coeur, et Eonnie est définitivement la personne qui m’a donné le goût de la cuisine. Quelque part, le goût de la cuisine, c’est le goût de l’amour de soi et des autres. Elle m’a enseigné que la santé est primordiale et que sans elle, on ne peut pas faire grand chose. Que l’on a tout à portée de main pour créer et qu’il faut aller dans la direction de ses rêves. Elle me dit souvent qu’un artiste a besoin d’un 2ème métier. 😉 Elle encourage le Ciel et la Terre. Et je l’entends souvent dire, au moment de réfléchir à des propositions ou nouvelles idées: “Pourquoi pas?” Toujours ouverte pour mélanger les couleurs ensemble, tel un bibimbap (d’ailleurs, le bibimbap de Jeonju me semble bien fade comparé à celui d’Eonnie! 🙂 ).

Penser aux autres, à son prochain et faire ensemble que la nourriture soit accessible à tous… Idem pour l’éducation. En fait, je sens qu’Eonnie veut parfois porter la Terre sur elle tout comme elle transporte la terre en elle. 🙂 

La Nature l’appelle. Et elle nous transmet son savoir avec tant de générosité.

Je comprends cet appel de la nature. Je le ressens souvent. Chacun a sa propre façon de ressentir, sa Magie.

Eonnie, Merci de croire en ma magie et en celle de chacun.

Je crois extrêmement fort en la tienne. 

Je me souviens d’une promenade vers ton restaurant la nuit, où l’on parlait des rencontres qui ne sont pas un hasard. Je suis contente que nos étoiles se soient croisées. 🙂 J’espère continuer à faire fleurir tes enseignements et tes partages dans mon jardin et ma vie entière. Et un jour te parler entièrement en coréen, plonger dans ces cadeaux que la vie me tend, voyager et découvrir tes racines, tout en musique, et avoir une santé telle que tu me l’a toujours souhaité, une énergie pleine de vie dont je saurai prendre soin et cultiver avec amour et sagesse. Et m’envoler. Tel que tu me l’as finalement toujours souhaité. Créer ce que j’aime et grandir.

Il n’y a pas assez de mots pour exprimer toute la gratitude, l’amour et le respect que j’ai pour ta famille et toi. 🙂 

사랑해요.


Un documentaire a été fait sur Mme Lee: http://www.lardux.net/article593

Je vous souhaite aussi de la connaître et de goûter à sa cuisine et ses mots. 🙂 Profitez-en, le présent est sacré et précieux. 🙂

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s